Caponnière Placée dans l'escarpe, elle est utilisée pour protéger les fossés ou l'entrée d'un fort. Elle est double lorsqu'elle protège le fossé sur 2 faces. A Reichstett, il y a 2 caponnières  protégeant les fossés latéraux. C'est le premier organe de flanquement des fossés. Un coffre frontal assure le flanquement des fossés. Un coffre frontal assure le flanquement intégral de l'enceinte.

Cavalier C'est un ouvrage intérieur utilisé pour loger des canons plus hauts que les courtines. L'inconvénient est qu'ils étaient visibles de loin et qu'ils pouvaient être battus facilement

Cloche d'observation

C'est une cloche blindée fixe qui servait d'observation et d'aération. Au fort Rapp elle est de type Gusson

____________________________________________________________________________________

  Coffre d'escarpe

 

C'est un élément de défense des fossés placé dans l'escarpe. Au fort Rapp deux coffres d'escarpe sur deux niveaux encadrent l'entrée et battent les deux fossés le long de la caserne de gorge

 


 

Coffre de contre-escarpe

C'est un élément de défense qui fut utilisé à partir de 1885 et remplaçait la caponnière. Il était bétonné et relié aux autres éléments de défense par une galerie souterraine. Au fort Rapp il est double car il bat les fossés sur 2 faces.

Courtine C'est un mur de fortification continu entre 2 bastions

 Escarpe  C'est le talus sur lequel se dresse le rempart. A partir de 1885, avec l'emploi des obus à la ménilite, elle fut renforcée seulement de grilles et de fer barbelés. Dans le fort de Reichstett on trouve des escarpes détachées ou semi-détachées.

 Flanquer  Dans une fortification, le fait de flanquer signifie défendre un ouvrage ou une partie de l'ouvrage. Le flanquement peut être vertical ou horizontal et a pour rôle d'annuler tous les angles morts.

Forts à lunettes  C'est la forme utilisée pour les forts détachés pendant la période de 1870 - 1885. La forme pentagonale remplit les meilleurs conditions pour ces forts détachés.

Forts de ceinture  Ce sont des forts disposés autour d'une ville. L'arrière des forts est volontairement affaibli afin que l'ennemi ne puisse pas s'y retrancher. Le fort Rapp fait partie de 14 forts construit après 1870 pour défendre Strasbourg contre une éventuelle attaque des français.

 Fossés  Les fossés sont les principaux obstacles des fortifications. Au fort Rapp ils ont une dizaine de mètres de large, sont profonds de 8 m environ et protégés par un mur d'escarpe de 8 m environ. On nomme douve un fossé pouvant être inondé.
 
Galeries de contremine Ce sont des galeries qui creusées dans la contrescarpe permettaient de savoir si l'ennemi ne creusait pas des galeries de mines ou de faire exploser dans les pieds de l'ennemi. Le long de la galerie, des réduits sont aménagés où des hommes munis de capteurs de sons étaient chargés de recueillir tous les bruits (terrassement, conversations). Au fort Rapp, huit galeries d'une longueur de 60 m passent sous le lotissement.
 
Galerie de contrescarpe  Cette galerie est adossée au mur de contrescarpe où l'on pénètre du fossé par les ouvertures. Au fort Rapp cette galerie coupée en plusieurs tronçons part de la partie ouest, jusqu'a la partie Est. De cette galerie partent les galeries d'écoute.
 
 Glacis C'est une partie de terrain en pente douce qui entoure le fort qui passe en dessous de la crête du parapet afin que les défenseurs puissent l'apercevoir. A Reichstett sur ce glacis un lotissement à été construit côté nord, côté sud, un bosquet le recouvre.
 
Gorge C'est la partie d'un ouvrage qui est placée du côté où l'ennemi a le moins de chance de venir attaquer. Dans l'architecture bastionnée, les ouvrages sont dits ouverts lorsqu'ils sont dotés d'aucun parapet, les autre fermés lorsque la gorge est défendue. Pour le fort Rapp-Moltke, de type polygonal on pourra parler d'une caserne de gorge fermée et tous les éléments vitaux seront placés de ce côté : caserne, cuisine, mess, boulangerie, entrée, télégraphe, puits, poudrière.
 
Latrines Ce sont les lieus d'aisances dans une caserne. Les excréments étaient récupérés dans des cuves placées dans les fossés par des paysans qui s'en servaient comme engrais. Au fort Rapp on peut les visiter.
 
Pont basculant L'arrière du pont s'abaisse. L'arrière du tablier mobile ou "volée" s'abaisse dans un encuvement tandis que l'avant se redresse à la manière d'une balance. Ce procédé d'origine médiéval évitait les flèches et chaines qui pouvaient être détruites par l'artillerie. Il a été remis en état de marche en 2005.
 
Poterne C'est une porte secondaire permettant d'avoir un accès plus rapide au fort(approvisionnement des cuisines, des magasins) ou repli en cas d'attaque ou permettre une sortie discrète. Le fort de Reichstett comprend 2 poternes sur sa partie gorge.
 
Poudrière C'est une construction, qui peut se trouver à l'intérieur du corps principal ou détaché de celui ci. Elle est généralement voutée maçonnée ou bétonnée et recouverte de terre. Elle est isolé par des couloirs d'aération qui empêche l'humidité. Pour éviter les étincelles, les ferrures sont remplacées par du bronze, les sols couverts de planchers. Après 1885, les poudrières sont placées à l'extérieur sur la partie gorge de la fortification. Le fort de Reichstett, comprend une grande poudrière extérieur comprenant 2 salles de deux grandes poudrières internes dans chaque aile du fort et de nombreux magasins à poudre.

Informations supplémentaires